écrivain livres et ebooks

Les écrivains toujours endormis face aux éditeurs

...
Un livre sans effet... il faut le reconnaître... A ce jour... Mais il suffit peut-être d'une étincelle...
Le livre en papier, verso et recto

réveillez-vous
En publiant "Ecrivains, réveillez-vous !", naturellement j'espérais des réactions. Ce fut l'indifférence. Certes il est risible de voir passer, sur des forums, des indignations sur un fait analysé dans ce livre des mois plus tôt...

Car naturellement les facebookeurs pensent toujours avoir découvert le grand dossier... Alors, les membres du groupe en rajoutent...

Mais pour une analyse globale, il semble ne pas y avoir de lectorat !

Donc tout continue. Les éditeurs peuvent amasser... Lagardère présente des bénéfices records mais les braves écrivains acceptent les discours sur la crise du livre et le nécessaire soutien aux libraires...
écrivain réagissez

Papier (14 euros): Amazon

Numérique (3,99 euros) :
Immateriel (ePub, Kindle, PDF, web)
- amazon
- itunes...


Table
table 1 écrivain réagissez

table 2 écrivain réagissez

table 3 écrivain réagissez


Court extrait :


Adapter le droit... oh oui !

Naturellement, le développement du numérique nécessite d’adapter le droit. Mais le fait-on pour maintenir les installés ou pour permettre plus de justice ? Gauche et droite ont choisi, aussi bien en légiférant qu’en subventionnant : les libraires et les éditeurs semblent leur priorité. Avec une cynique facilité d’agiter l’épouvantail Google, Amazon ou Apple pour faire passer les intérêts des grands groupes français, naturellement soudain solidaires de la petite librairie !
Pourquoi ? Le pouvoir des lobbies mais aussi la méconnaissance par nos élus des véritables enjeux du livre numérique. C’est aussi notre devoir d’informer. Réformer le droit, oui. Le mettre au service des installés, non.
François Hollande veut être le Président de la Justice. Il sera aussi jugé sur ses orientations culturelles.





Noter votre avis

- le 21 septembre 2014 à 09 : 24
par sur twitter : ça manque d'un graphiste vraiment independant et non subventionné pour sauver tout ça... [les graphistes n'ont pas toujours une approche littéraire des message à faire passer... et les écrivains ne sont pas forcément graphiste... Il faut donc trouver un équilibre quand on est indépendant... et cette couverture pourrait naturellement être meilleure... mais elle dit l'essentiel...]



Voir sujet précédent du forum